Atelier numérique de Cognin

Retour d’expériences du Parcours parentalité mené par l’Atelier Numérique de Cognin

Propos recueillis par Jacques Houdremont, Le fil des idées, qui accompagne l’agglomération dans les stratégies de développement des accompagnements des usages du numérique depuis 2012.

L’Atelier Numérique est engagé depuis 2012 dans une démarche de l’Agglomération visant à mettre en œuvre un plan de développement des usages du numérique. A ce titre l’Atelier s’est positionné sur la mise en œuvre d’un projet lié à la thématique « Education et parentalité » sur la période 2016-2018.Dans une démarche plus globale, la Commune de Cognin a developpé une initiative autour de la parentalité avec l’aide du CREFE (centre ressources enfance famille école, porté par l’ADDCAES).

Dans ce contexte, Géraldine Meyer, médiatrice de L’Atelier Numérique de La Médiathèque de Cognin a donc proposé la mise en œuvre d’un projet nommé « Accompagner mon enfant dans les mondes numériques »

Une volonté politique

Le bon démarrage du projet a été conditionné par le soutien de la municipalité  avec une réunion de lancement officiée par Madame le Maire et la Directrice générale des services  avec les services de la commune. Cet engagement des Directions a permis de favoriser dans un premier temps la sensibilisation et l’implication des professionnels et dans un second temps la mobilisation des parents.

Depuis cinq ans, L’atelier numérique organise régulièrement de nombreuses actions de sensibilisation et de formation aux usages du numérique  ce qui a contribué à créer un climat de confiance.

Les 3 phases du projet

Une phase préalable 
– diagnostic des besoins parentaux en accompagnement numérique et implications des acteurs professionnels locaux en lien avec les enfants, jeunes, parents avec …

Une phase opérationnelle
– la formation des professionnels afin de constituer et mobiliser un réseau d’acteurs de l’éducation en capacité de sensibiliser et inviter des parents à …
– une conférence afin d’exposer les enjeux de l’éducation aux écrans initiant …
– un cycle d’ateliers pour les parents permettant à ceux-ci de faire part de leurs préoccupations, questionnements, de se construire un positionnement sur la place des écrans dans la famille puis de s’outiller pour mieux accompagner leurs enfants dans les mondes numériques.

Une phase d’élargissement
– reconduction des parcours parentaux «à plus large échelle»
– transmission de la démarche aux acteurs de l’Agglo pouvant être intéressés par ce type de projet. 

 


La formation des professionnels 

12 professionnels ont été mobilisés sur l’ensemble du parcours de formation autour de 10 séances de 2H00. Ces professionnels sont issus des secteurs de la petite enfance, de la protection maternelle infantile, du centre de loisirs, des référents périscolaires, des animateurs jeunesse et de la médiation jeunesse de Cognin. Le groupe était également constitué d’une élue référente aux écoles.

Les objectifs de ce cycle de formation sont multiples :
– acquérir une culture numérique de base commune
– découvrir les usages de base des enfants et des jeunes afin de pouvoir initier des projets
– constituer un réseau d’acteurs locaux en capacité de gagner la participation des parents (notamment des quartiers de la politique de la ville) aux ateliers parentalité de l’atelier numérique.
– faire des acteurs locaux de l’éducation des partenaires à part entière du projet « parcours parentalité ».

La formation des professionnels s’est appuyée sur le « pass numérique » de la Région Rhône-Alpes avec une présentation globale de la problématique et un questionnement sur les impacts du numérique dans les pratiques personnelles et professionnelles des acteurs de l’éducation.

Dans le cadre de cette formation et durant un mois, les professionnels ont également fait passer un questionnaire auprès des familles afin de mieux cerner l’impact des usages du numérique dans la vie familiale et les questionnements soulevés par les parents sur la pratique des enfants et des jeunes. Pour certains professionnels, le cadre même du questionnaire a été dépassé et a été l’occasion d’évoquer des problématiques plus globales liées notamment à la période de l’adolescence.

Conclusions sur la formation des professionnels :

La médiatrice de L’Atelier Numérique souligne que le fil conducteur de ses interventions a été  de former aux enjeux du numérique en s’assurant qu’ils soient perçus comme un tout cohérent, reliés entre eux.

Dans un premier temps, les professionnels de l’éducation n’ont pas mesuré l’importance d’éduquer aux médias. La formation a été l’occasion de les faire réfléchir sur le sujet, d’échanger et d’acquérir les bases d’une culture numérique.

Les animateurs jeunesse ont eu du mal à prendre en compte la problématique numérique car eux-mêmes ne sont pas des éducateurs aux médias « avertis »; il leur est donc difficile de  les transmettre aux jeunes.

Il convient également de prendre en compte la différence d’usages entre les anciens et les jeunes professionnels, ce qui n’induit pas que ces derniers soient les plus à l’aise pour intégrer dans leur projet la dimension numérique.

Beaucoup se questionnent par rapport à la petite enfance et aux familles qu’ils perçoivent comme assez hostiles aux usages des écrans. Les professionnels font remonter que les familles n’ont pas une idée précise de ce que l’on met derrière le mot écran. Les outils sont tellement présents que finalement les familles ne se rendent pas compte de la présence « permanente » de ces écrans.

Partant de ce constat il convient d’avoir un discours moins diabolisant en s’appuyant sur des usages positifs afin d’amener les familles à prendre en compte cette réalité sans rejeter les écrans et mettre en place des usages raisonnés de ceux-ci.

À l’issue de la formation, les professionnels ont semblé prêts à se réapproprier les enjeux du numérique et se lancer dans une dynamique de projet, en direction de la petite enfance, du périscolaire et de la jeunesse sur l’année 2017-2018.


Les parcours parentaux

La formation a créé les conditions d’une mobilisation optimale des professionnels afin d’aider l’animatrice à entrer en contact avec les familles pour :

  • tisser des liens avec les parents autour de la problématique des écrans (briser les « tabous » pour recréer le dialogue).
  • proposer de l’animation aux familles dans le cadre des activités de l’atelier numérique de la Médiathèque
  • commencer à parler de la problématique parentalité numérique pour les amener jusqu’à l’Atelier en vue de participer aux parcours parentaux

Les relations aux familles ont véritablement commencé avec la mise en place de cycles d’ateliers périscolaires parents/enfants sur tablette, au sein d’une école maternelle et deux écoles primaires.

Avant de parler numérique, ces ateliers ont permis aux parents d’échanger entre eux et avec eux sur la parentalité au quotidien : se rendre compte souvent qu’on n’est pas les seuls à vivre telle ou telle situation, créant un climat de confiance qui permet de parler des usages du numérique.
Ces interventions sur les temps périscolaires ont permis à certaines mamans de venir aux ateliers du samedi à l’Atelier Numérique mais aussi de découvrir les autres actions de la médiathèque.
Ces ateliers ont également permis aux parents d’identifier l’animatrice multimédia comme une personne ressource.

Deux cycles de trois séances ont été réalisés. Concernant les familles des enfants scolarisés, les référents périscolaires ont été des partenaires ressources (suite à leur participation au parcours professionnel). Malgré tout, la mobilisation est restée difficile; aucune des familles n’ayant suivi l’ensemble  des trois séances. Il faut souligner que pour certaines mamans, venir à cet atelier n’était pas anodin (le mari ne sait pas qu’elle y vient, mauvaise maitrise de la langue). Un maillage professionnel dépassant largement « l’accompagnement des usages du numérique » doit donc être envisagé dès les débuts du parcours parentalité.

Il faut cependant souligner que si des mamans sont venues aux ateliers du samedi suite à ce contact dans les ateliers périscolaires, c’est également dû à la persévérance et la ténacité de l’animatrice qui a relancé par mail et/ou par sms.

Avant la mise en place des parcours parentaux, l’atelier numérique a organisé une conférence autour de la thématique : « apprivoiser les univers numériques en famille » afin d’exposer les enjeux de l’éducation aux écrans. Ce temps fort s’est produit au sein d’une salle du quartier en veille active « La Forgerie », initiant le démarrage des parcours parentaux.

Le temps de cette conférence a été l’occasion de donner une visibilité et une dimension aux actions de terrain déjà en cours.

Le parcours parental a ensuite débuté. Une première séance a permis à une quinzaine de parents de faire part de leurs préoccupations, questionnements, de se construire un positionnement sur la place des écrans dans leur famille et enfin de faire part à l’animatrice de leurs attentes concernant le contenu des futures séances du parcours.

A partir de cela l’animatrice a conçu des modules thématiques qui permettaient en 4-5 séances aux parents de s’outiller pour pouvoir mieux répondre à l’accompagnement de leurs enfants dans les mondes numériques.

Conclusions sur le parcours parentalité

Une dizaine de famille ont participé à l’ensemble de ce parcours. L’animatrice souligne qu’il faut déployer une énergie importante en termes de mobilisation car le public ciblé fonctionne énormément dans l’instantanéité et pour qui s’impliquer dans un « parcours » est véritablement « engageant ».

Les retours très positifs  des familles, démontrent l’impact des ateliers sur la vision des écrans au sein de leur foyer.

Des pistes de réflexions : il y a peut-être un manque d’adaptation du déroulement proposé par rapport aux contraintes des familles pouvant être touchées (pour les prochains parcours : trouver un fonctionnement qui permettrait aux parents de participer à une séance pendant que leurs enfants sont en activité et sur un temps rapproché : ex sur une semaine « tous les après-midis »).

A venir fin 2017 – 2018

  • La participation et la co-organisation avec l’agglo de Connectons-nous ! évènement ludique et familial autour du numérique à Cognin, 2ème temps fédérateur pour la poursuite de la démarche jusqu’en septembre 2018.
  • Le développement de projets autour de la petite enfance, périscolaire/centre de loisirs et de la jeunesse dans la continuité du parcours professionnel.
  • Le renouvellement des parcours parentaux
  • La transmission de la démarche aux acteurs de l’agglo pouvant être intéressés par ce type de projet. 

    Pour en savoir plus:
    un document ressources reprenant l’ensemble de la démarche
    l’atelier numérique de Cognin